Etudes

Prêt à Taux Zéro 2016 : quelle incidence sur le marché ?

Retour à Etudes
Prêt à Taux Zéro 2016 : quelle incidence sur le marché ?

En France, 46% des personnes en recherche d’un bien à l’achat sont primo accédants. Toutefois, seuls 35% des personnes effectuant réellement un achat immobilier accèdent à la propriété pour la première fois**.

Par conséquent, c’est une part importante de ces candidats à l’accession qui reste évincée du marché. Le 9 novembre dernier, le gouvernement annonçait un élargissement du prêt à taux zéro à compter de janvier 2016. Un dispositif offrant des modalités plus souples qui ont été bien accueillies par les professionnels du marché.

Reste que nombre d’acteurs de l’immobilier gardent en mémoire la flambée des prix survenue en 2010 suite à la généralisation du prêt à taux zéro à tous les types de logements. L’annonce de ce nouveau dispositif élargi du PTZ fait craindre de nouvelles dérives.

Toutefois, si la version 2010 du PTZ concernait tous les logements anciens, sa mouture 2016 apporte une variante de taille : il se limite aux biens à réhabiliter, c’est-à-dire des biens qui trouvent difficilement acquéreur actuellement. « Rappelons que la moitié des primo-accédants sont réfractaires à l’acquisition d’un bien nécessitant d’importants travaux, la principale raison étant la crainte d’un dépassement budgétaire trop important (64%).
Néanmoins, certains primo-accédants reverront probablement leur position à la lumière de ce nouveau dispositif de prêt. L’offre se verra donc complétée de ces biens à rénover, qui peuvent-être relativement nombreux en France compte tenu du vieillissement du parc de logements » remarque Stéphanie PECAULT, Responsable Etudes chez Logic-Immo.com

Le nouveau PTZ provoquera-t-il une nouvelle effervescence chez les acquéreurs et leur fera-t-il quitter l’attitude stoïque adoptée ces dernières années ?

* Notaires / Insee - Variation entre T2 2015 et T2 2012 des prix des logements anciens - France métropolitaine
** Part des primo-accédants présents sur le marché ancien au premier semestre 2015. Réseau Guy Hoquet